Comprendre la Blockchain
Qu'est-ce que la Blockchain et pourquoi s'y intéresser ?

Suite de la 1ere partie, introductive : https://blockchainfrance.net/2015/09/08/cequestlablockchain/


Un fonctionnement fondé sur le contrôle par la majorité

Qu’est-ce que la blockchain ? Essentiellement, juste une écriture comptable d’opérations numériques, partagées entre de multiples parties prenantes. Elle ne peut être mise à jour que par consensus entre une majorité de participants au système. Et, une fois entrée, l’information ne peut jamais être écrasée. Ainsi, la blockchain du bitcoin contient un enregistrement certain et vérifiable de la moindre transaction bitcoin jamais réalisée.

Reprenons l’analogie du piano qui chute, développée dans la partie 1. Les spectateurs qui s’accordent sur les évènements de la blockchain sont dans la réalité des « nœuds de calculs », des dizaine de milliers d’ordinateurs isolés les uns aux autres géographiquement. Le détecteur de mensonge est dans la réalité ce qu’on appelle une « preuve de travail » (« proof of work ») : un processus crypté, qui prouve que l’avis émis par le « noeud de calcul » est issu du bon processus de calcul, que telle étape a été respectée, etc. Pour falsifier des évènements dans la blockchain, c’est-à-dire faire croire que le piano n’est pas tombé, il faudrait donc rassembler plus de la moitié des noeuds, c’est-à-dire des gens ayant vu le piano tomber, et leur faire dire la même chose (que le piano n’est jamais tombé), exactement au même moment, sans qu’ils aient pu se coordonner auparavant. C’est impossible pour le piano ; ça ne l’est pas moins pour la blockchain.

Les conséquences sont potentiellement gigantesques. Ce système permet en effet aux gens de connaître tout ce qui se produit dans le monde digital, et ce avec certitude. Aujourd’hui, chaque interaction que vous avez en ligne repose sur une autorité centrale de confiance. Peu importe ce que vous faîtes en ligne, vous faîtes confiance à quelqu’un pour vous dire la vérité – que ce soit votre banque lorsqu’elle vous donne votre relevé de compte, votre service de messagerie emails lorsqu’il vous dit que votre message a bien été evoyé, ou votre logiciel antivirus lorsqu’il vous informe que tout est sous contrôle.

Une technologie qui promet de sécuriser le digital

Mais il y a toujours le risque, en réalité, qu’un des fournisseurs d’informations mente, ou simplement se trompe. Comment savez-vous lorsque vous payez avec votre carte bleue en ligne, en donnant vos informations, que le site marchand est vraiment sécurisé, qu’il ne stocke pas vos informations bancaires et qu’elles ne se feront pas pirater par la suite ? Vous lui faites confiance pour qu’il dépense l’argent nécessaire pour sécuriser son site. Ce qui est certainement un peu risqué. Voilà pourquoi la sécurité sur Internet est un tel désastre ; nous faisons confiance à des sources qui peuvent être hackées, manipulées ou compromises. Et de plus en plus, nous leur faisons confiance pour gérer nos informations les plus personnelles et les évènements de nos vies.

La blockchain pourrait remédier à tous ces défauts. Avec cette technologie, il devient possible de créer un véritable enregistrement d’évènements déjà réalisés ou en cours de réalisation dans le monde digital. Et cela, sans compromettre la vie privée. Vous pouvez enregistrer le fait que l’évènement a eu lieu, et même qu’il s’est déroulé correctement, sans exposer des détails confidentiels à propos du sujet ou des parties prenantes impliquées.

Cette confidentialité explique d’ailleurs pourquoi le bitcoin permet des transactions sur le marché noir ; en dépit de la nature publique de l’écriture comptable, les utilisateurs eux-mêmes peuvent rester complètement anonymes. C’est bien sûr une des critiques possibles pour la blockchain; mais rappelons-nous les débuts du web: les sites ignobles qui représentaient alors un gros pourcentage sont toujours là 25 ans plus tard, mais le « dark web » n’est plus qu’une infime fraction de d’internet. On ne peut que souhaiter pour la Blockchain un pareil avenir!

Des applications encore à dessiner

Mais en fin de compte, le positif ici surpasse largement le négatif. Par exemple, une utilisation majeure et croissante du blockchain implique les « contrats intelligents ». Vous pouvez vous appuyer sur un réseau décentralisé pour confirmer qu’un contrat de n’importe quelle sorte a bien été exécutée correctement (ou même pour l’exécuter automatiquement), sans révéler la moindre information confidentielle à propos des parties prenantes ou de la transaction. L’équipe d’Ethereum a construit un langage qui le permet. Les implications pour des deals transparents et en confiance sont tout simplement gigantesques.

Le monde financier a finalement commencé à dépasser la « hype » du bitcoin. L’Estonie, qui sécurise la plupart de son infrastructure bancaire avec une blockchain, se targue d’avoir le taux de fraude à la carte bancaire le plus bas de toute la zone euro. Et des startups comme Bitreserve permettent des transactions complètement gratuites avec de la monnaie en ligne, sans la volatilité et le risque associés au bitcoin.

On peut même voir plus grand : utilisons la blockchain pour les données médicales, les votes, les titres de propriété, les certificats de mariage, les poursuites judiciaires… In fine, chaque ensemble de données et chaque transaction digitale pourraient laisser une empreinte, en créant un audit du chemin parcouru par chaque évènement digital au cours de l’Histoire, sans mettre en danger la vie privée des individus.

En ce sens, si le potentiel de la blockchain est exploité, cela introduirait un niveau de démocratie et de “vérité” objective dans le monde digital face auquel même le monde physique ne pourrait rivaliser.

Traduit et adaptation d’un article publié sur Recode, rédigé par Mike Gault (fondateur et PDG de Guardtime)


Découvrez les études de Blockchain Partner :

Santé & Industrie Pharmaceutique | Agriculture & Agroalimentaire | Supply chain & traçabilité | Industrie Musicale | Tourisme | Enjeux juridiques de la blockchain

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s