Le livre blanc de Cellabz sur la Blockchain

« Mon intuition est que la blockchain sera à la banque, au droit et à la comptabilité ce qu’Internet a été aux médias, au commerce et à la publicité »
Joichi Ito, directeur du MIT Media Labs, cité dans l’étude de Cellabz

Nicolas Loubet et Clément Epié sont les deux cofondateurs de Cellabz, un accélérateur d’écosystème technologique qui propulse notamment des innovations construites sur la blockchain.

Ce livre blanc est issu de deux ans de rencontres avec de nombreux acteurs blockchain dans le monde entier, afin d’échanger directement avec les autres équipes qui travaillent sur le sujet. Le mois dernier, à l’occasion de la DevCon1, sa version définitive a été publiée; nous étions d’ailleurs sur place pour en apprécier toute la justesse d’analyse et échanger avec les auteurs.

Ce travail s’inscrit dans un triple objectif : informer, stimuler le débat, et aider à développer de nouveaux champs de recherche et de collaboration autour de la blockchain. Parmi les différentes parties de l’étude, nous vous recommandons en particulier les quatre suivantes :

– « Building blocks » qui explique – chose qu’on entend peu – en quoi les principes mêmes de la blockchain ne sont en réalité pas nouveaux et s’inscrivent dans une histoire très ancienne.

– « Blockchain 2.0 » : le coeur de l’étude, qui se prolonge dans les parties suivantes (« Smart Contract », « Smart Property », « The Internet of  Decenthings »…)  et qui présente un tour d’horizon de différents projets blockchain « de 2e génération » (appelés ainsi car ils utilisent de nouvelles fonctionnalités par rapport aux projets blockchain de base, comme les smart contracts). Nous y retrouvons par exemple les projets de Synereo et de La`Zooz déjà présentés sur ce site.

– « Chaining Business Blocks » qui pose la question majeure des business models derrière les innovations permises par la blockchain.

– « Beyond Blockchain » : une analyse conclusive, qui rappelle intelligemment que le développement des innovations blockchain dépendra, comme pour toute innovation majeure, des différentes vagues de bulles médiatiques et financières qui ne manqueront pas de se produire.  On y apprend également qu’à l’heure actuelle, le nombre de personnes travaillant sur la blockchain dans le monde ne dépasse pas quelques centaines… preuve que nous ne sommes encore qu’aux balbutiements dans l’exploration de cette technologie passionnante.

De façon générale l’enjeu pointé pour l’avenir blockchain est celui qui anime Blockchain France: élargir le débat, apporter des compétences transversales dans l’élaboration des systèmes, et rendre toute sa place au travail des makers et du terrain.

–> Lire l’étude (en anglais et PDF) : « Blockchain & Beyond »

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s