Retrouvez la table ronde sur « blockchain & finance » de la conférence Big Bang Blockchain


Intervenants :

– David François, CTO de Paymium
– Philippe Herlin, économiste et auteur de « La fin des banques ? »
– Jean-Yves Rossi, fondateur de Canton Consulting
– Etienne Tatur, CTO de Moneytis

–> Lire également notre analyse complète : Quels impacts de la blockchain sur les banques ? 

La blockchain constitue plus une menace qu’une opportunité pour les banques, selon Etienne Tatur. Sa nature décentralisée permet à un grand nombre d’acteurs de proposer facilement des services financiers. Plus encore, la désintermédiation qu’elle rend possible pourrait même permettre de se passer complètement des banques, par exemple pour des transferts d’argent entre particuliers. Un certain nombre de services financiers vont être désintermédiables.

La blockchain menace la position de rente des banques sur leur activité principale qu’est le crédit, pour David François. Ce qui menace directement les banques n’est pas la blockchain elle-même, estime-t-il, mais la killer-app de la blockchain qu’est bitcoin, qui permettrait à terme de casser toutes les barrières à l’entrée sur le marché.

Si Jean-Yves Rossi partage cet avis (« blockchain et bitcoin sont deux faces d’une même pièce : personne ne minerait s’il n’y avait pas l’espérance d’un gain en bitcoin »), le point de vue des deux autres intervenants est sensiblement différent. Etienne Tatur considère ainsi qu’il peut y avoir des blockchains sans bitcoin. Philippe Herlin pronostique quant à lui avant tout le développement du bitcoin dans des pays où la monnaie est mal gérée : le bitcoin peut être une planche de salut pour ces pays-là, comme en Argentine où l’inflation est très forte. En Europe, c’est plutôt la blockchain qui peut marcher grâce à l’effet de coûts, selon lui – la blockchain permet en effet d’abaisser très fortement les coûts de fonctionnement. Par ailleurs, la banque étant le secteur le plus réglementé qui soit, il estime qu’il faudra du temps avant que les banques puissent être concurrencées sur leur cœur de métier qu’est le crédit.

En réponse à ce point de vue, David François explique qu’ « un des grands avantages de la blockchain bitcoin est le fait qu’il n’y a aucune barrière : n’importe qui peut créer un service qui fonctionne sur la blockchain. Demain si je le souhaite je peux créer une banque en bitcoin qui accepte les dépôts des clients et qui émet des crédits en bitcoin papier ; c’est en ce sens là que le bitcoin peut disrupter la banque sur l’activité de crédit, en faisant tomber cette barrière à l’entrée. N’importe qui, moyennant un énorme capital confiance, peut émettre du crédit en bitcoin ». L’aspect clé est donc la confiance : « les acteurs bitcoin qui réussiront le mieux seront ceux qui auront réussi à créer un énorme capital confiance et à capitaliser dessus. »

Pour Jean-Yves Rossi, ce n’est pas le côté sulfureux qui va déterminer l’avenir du bitcoin, mais ses obstacles techniques qui empêchent à l’heure actuelle à la blockchain de bitcoin d’être utilisée à grande échelle. Un obstacle clé réside ainsi dans le nombre de transactions traitées par seconde sur la blockchain bitcoin (maximum sept actuellement, contre plusieurs milliers pour un réseau comme Visa).

De façon plus générale, les banques sont uberisables en tant que très grosses structures, très hiérarchisées et centralisées, considère Philippe Herlin qui parle d’ « uberisation ultime » : la blockchain permet en effet de faire ce que font les plateformes de type Uber mais de façon décentralisée (et donc sans prendre de commissions, du moins aussi élevées). Si une plateforme de type Uber se met à fonctionner sur la blockchain, elle va bénéficier de coûts de fonctionnement nettement inférieurs.

En définitive, les banques sont menacées et doivent repenser leurs processus. Le changement de paradigme à opérer est très important : cela exigera des banques une véritable mutation culturelle.

–> Lire notre article : La blockchain tuera-t-elle vraiment les banques ?

7 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s