0

La blockchain pour l’énergie

Cas d'usage énergie

L’énergie possède de nombreuses facettes, de l’extraction à la consommation, susceptibles de rendre l’utilisation des blockchains intéressante.

La période est favorable : la multiplication des auto-producteurs (les foyers dotés de panneaux photovoltaïques par exemple) pose d’important problèmes aux réseaux de distributions traditionnels, conçus historiquement de façon univoque.

2

Arcade City, le Uber-killer de la blockchain ?

Arcade City

Un service de covoiturage décentralisé

Arcade City est une plateforme ouverte où conducteurs et passagers peuvent être mis en relation directement, sans intermédiaire. L’idée est de contrer la centralisation des prix fixés par Uber et les 20% de commissions prélevées sur chaque trajet. Un mois après le lancement d’Arcade City mi-février, plus de 1000 trajets ont été effectués dans une centaine de villes aux Etats-Unis (dans 27 Etats différents), ainsi qu’en Australie.

0

Des cadastres sur la blockchain

ep3pijs2jt-bitland-3

La blockchain, en tant que registre à la fois transparent et sécurisé, intéresse d’ores et déjà plusieurs pays pour y héberger leur système de cadastre, document qui recense l’état de la propriété foncière sur le territoire. Nous vous en proposons deux exemples, similaires dans la technologie mais assez différents dans leur application.

3

« Blockchain & beyond »

Le livre blanc de Cellabz sur la Blockchain

« Mon intuition est que la blockchain sera à la banque, au droit et à la comptabilité ce qu’Internet a été aux médias, au commerce et à la publicité »
Joichi Ito, directeur du MIT Media Labs, cité dans l’étude de Cellabz

Nicolas Loubet et Clément Epié sont les deux cofondateurs de Cellabz, un accélérateur d’écosystème technologique qui propulse notamment des innovations construites sur la blockchain.

1

Moneytis, le Booking.com des transferts d’argent

Le service Moneytis

Interview exclusive des co-fondateurs d’une start-up blockchain

Envoyer de l’argent à l’étranger se fait aujourd’hui au prix d’une commission moyenne de 7.5%. Un montant qui a poussé Moneytis à proposer un service de comparaison en temps réel des solutions de transfert d’argent: la start-up compare les prix et permet d’effectuer ces transferts directement depuis sa plateforme, exactement comme Booking.com procède aujourd’hui pour les nuitées d’hôtels.